Un cannelé et un bon verre de vin ? Oui mais bon, avant de commander tout cela il faudrait peut-être comprendre les habitants de la capitale girondine. Je vous propose un florilège des meilleures expressions de Bordeaux.

1. C’est gavé bien

Sans nul doute l’expression la plus connue, la plus utilisée, par toutes les générations aujourd’hui encore. Avec ses variantes “c’est gavé bon”, “c’est gavé cher”, “c’est gavé loin” … Il suffit de remplacer gavé par très ou trop pour en comprendre le sens.

2. Ça daille

Quand ça daille, ce n’est pas bon. Cela signifie ça craint, c’est embêtant. Il y a aussi des variantes comme “Ça me daille”, qu’on peut traduire par “Ça m’ennuie”

3. Une poche

On ne parle pas ici du fourre-tout placé de chaque côté de votre pantalon ou de votre veste. Quand un commerçant vous demande si vous voulez une poche, il vous demande si vous avez besoin d’un sac en plastique ou en papier pour porter vos achats.

4. Une chocolatine

Bordeaux est célèbre pour son vin, ses cannelés et ses chocolatines. Il s’agit d’une petite viennoiserie fourrée avec une ou deux barres de chocolat, bien dorée … Bon, ok, c’est ce qu’on appelle ailleurs un pain au chocolat. Mais le débat reste ouvert quant au véritable nom de cette gourmandise même si un sondage a tenté de clore les discussions.

5. Faire de l’essence

Il n’y a pas de puits de pétrole dans les jardins des Bordelais, et personne n’a trouvé de moyen de fabriquer du carburant. Les Bordelais sont peut-être simplement économes en mots… Il s’agit ici d’aller faire le plein d’essence de sa voiture.

6. Aller à la baille

À Bordeaux quand il fait chaud, on peut aller patauger au miroir d’eau, mais le plus souvent, on va profiter des plages de l’océan atlantique. Et pour se rafraîchir, on va à la baille, c’est-à-dire qu’on va se baigner. “Baille” serait un dérivé du mot occitan “dalhar”, qui signifie “faucher”.

7. Ça pègue

On emploie cette expression pour décrire ’une matière collante, visqueuse, comme la boue par exemple. On le traduit donc par “ça colle”. Là encore, la racine est occitane : le mot viendrait de “pega” qui signifie “poix, poisse”.

8. Aller au maille

Cela veut dire aller travailler, mais c’est souvent employé avec arrière-pensée laborieuse. “Le week-end est terminé, demain c’est lundi, je vais au maille”

9. Un Michel Morin

À Bordeaux, un Michel Morin est un homme à tout faire. Par exemple “j’ai un cousin, un vrai Michel Morin : électricité, plomberie, maçonnerie… il sait tout faire”. Il y a même une entreprise bordelaise de services qui a pris ce nom !

10. Oh anquiiiii (ou enki) !

Typiquement bordelais, moins utilisé de nos jours mais vous risquez de l’entendre quand même lors de vos séjours dans la capitale girondine. On peut la traduire par Oh Saperlipopette ! Mais en beaucoup, beaucoup, beaucoup plus grossier.


Allez faire un petit tour sur le site Bordeaux Tendances pour découvrir d’autre expressions de Bordeaux, mais aussi plein de bons plans dans la ville.

Le tourisme s’est beaucoup développé à Bordeaux et on entend beaucoup de langues différentes dans les rues de la ville. Nouvel habitant ou de passage, pratiquez et prenez des cours de langue CPF à Bordeaux.