Dernière mise à jour: Oct 24, 2019

Ce guide CPF est à jour et rédigé par nos conseillers CPF.

arrow_drop_down_circle



Le CPF en 45 secondes

Qu’est-ce que c’est le CPF ?

Le dispositif CPF mis en vigueur en 2015 consiste en un cumul de droits à la formation acquis lorsque vous exercez une activité salariée ou lorsque que vous êtes demandeur d’emploi. Ces droits, exprimés en euros depuis 2019 (auparavant en heures), vous suivent tout au long de votre carrière, même en cas de changement de situation (changement d’employeur ou de statut -salarié à demandeur d’emploi, salarié à agent de droit public, etc.).

D’autre part, depuis janvier 2018, ce dispositif a été élargi aux agents de la fonction publique ainsi qu’aux travailleurs non rémunérés. Ces publics cumulent des droits au même titre que les salariés du secteur privé ou que les demandeurs d’emploi. Par ailleurs, Un décret d’application doit organiser la portabilité des droits liés au compte personnel de formation en cas de mobilité entre les secteurs publics et privé. Le CPF des agents de la fonction publique reste alimenté en heures (PPF public).

A quoi ça sert ?

Le CPF vous permet de réaliser des formations en vue de :

  • Acquérir une qualification (diplôme, titre professionnel)
  • Acquérir un socle de connaissances et de compétences
  • Accompagner votre projet validation des acquis de l’expérience (VAE)
  • Réaliser un bilan de compétences
  • Créer ou reprendre une entreprise

Comment obtient-on des heures CPF ?


Ce compte s’alimente chaque année, proportionnellement au temps de travail effectué, dans la limite d’un plafond.

Ainsi, pour un salarié à mi-temps ou plus, 500 € seront cumulés chaque année jusqu’à l’acquisition d’un crédit de 120h puis 12h par an dans la limite d’un plafond total de 150h.

Il est important de noter que certaines personnes peuvent bénéficier d’une majoration et obtenir 800 € par an, portant leur plafond à 8000 €. Cela concerne les personnes n’ayant pas de diplôme de niveau CAP ou BEP, ou possédant un diplôme non reconnu dans leur domaine professionnel ou les travailleurs handicapés.

En ce qui concerne les travailleurs à temps partiel ayant effectué moins de la moitié du temps de travail réglementaire, leurs droits à la formation sont calculés au prorata de leur activité annuelle.

A noter : la formation choisie peut parfois nécessiter plus d’heures qu’il n’y en a de disponible sur le CPF. Il est parfois possible de demander un abondement, et si cela ne suffit pas, le demandeur sera éventuellement dans l’obligation de financer lui-même une partie de la formation.

Comment peut-on consulter ses heures CPF ?

Pour connaître votre solde d’heures CPF, il suffit de vous connecter sur votre espace www.moncompteactivite.gouv.fr.

Si vous ne l’avez pas encore activé, ne vous inquiétez pas, vous allez pouvoir le créer facilement en vous rendant à cette adresse avec votre numéro de sécurité sociale ainsi qu’une adresse mail valide.

CPF et DIF, quelle différence ?


Le dispositif en vigueur avant janvier 2015 se nommait DIF (Droit Individuel à la Formation) et les caractéristiques n’étaient pas du tout les mêmes que celles du CPF

Le DIF (Droit Individuel à la Formation) ne permettait qu’un cumul de 20h par an destinées à la formation. Une ancienneté de 4 mois dans l’entreprise était requise pour commencer à cumuler des droits. Les heures de DIF étaient gérées par l’employeur. De plus, au départ de l’entreprise, ces heures de DIF étaient perdues. Toutes ses dispositions on étaient revues à la mise en place du CPF (voir tableau comparatif).

Un dernier point de dissemblance entre l’ancien et le nouveau dispositif concerne les formations elles-mêmes. Dans le DIF, les formations étaient libres et donc, pas toujours reconnues. Les formations ouvertes au CPF sont toujours certifiantes et qualifiantes.

Attention ! Vous avez jusqu’au 31 décembre 2020 pour saisir vos heures de DIF sur votre compte personnel de formation (CPF). Ces heures seront converties en euros (1 h = 15 €) et intégrées au CPF. Après cette date, elles seront perdues !

Comment retrouver son solde d’heures DIF ?

Si vous étiez salarié de droit privé avant le passage du DIF au CPF, vous avez certainement reçu votre solde d’heures DIF en décembre 2014 ou janvier 2015 par courrier sous la forme d’une attestation de droits ou dans vos fiches de paie de décembre 2014 ou janvier 2015.

Aussi, sachez que c’est à vous de notifier sur www.moncompteactivite.gouv.fr votre solde DIF afin que vos heures soient cumulables avec les heures CPF. C’est très simple de les saisir sur le site à partir du solde marqué sur votre attestation de droits. Pensez également à conserver cette attestation de droits DIF car elle vous sera demandée lors de la validation de votre dossier de formation.

Vous pouvez également nous contacter pour une consultation gratuite à propos de votre formation langues CPF.

Quels changements faut-il prévoir en 2020 pour les formations professionnelles en France ?


Nous l’avons vu, une nouvelle réforme de la formation professionnelle a vu le jour en 2019, le CPF étant désormais crédité en euros et non plus en heures.

Les heures CPF et DIF déjà cumulées avant 2019 ont été transformés en euros, au taux de 15 € par heure acquise.

Quand a-t-on le droit de se former ?

Vous pouvez vous former hors temps de travail ou sur le temps de travail.

Si vous décidez de vous former hors temps de travail, vous n’avez pas à demander l’accord de votre employeur.

Si vous voulez vous former sur votre temps de travail, il est nécessaire, d’abord, d’obtenir l’accord de votre employeur, notamment en ce qui concerne le calendrier de la formation et son le contenu.

Attention, dans certains cas spécifiques (formation pour acquisition du certificat Cléa, l’accompagnement VAE et dans certains cas où il existe des accords spécifiques) la demande d’accord à entreprendre envers votre employeur ne portera que sur le calendrier de formation.

Comment trouve-t-on la formation qui nous convient et quelles sont les démarches à entreprendre pour se former ?

Jusqu’à fin 2019, une liste exhaustive des formations éligibles est disponible depuis votre espace sur le site MonCompteActivite. Sur cette page, vous allez avoir accès à la liste des formations certifiantes et qualifiantes auxquelles vous pouvez postuler. Pour vous aider à faire le bon choix, un service de conseil en évolution professionnelle est disponible gratuitement. Une fois la formation choisie, il est nécessaire de sélectionner l’organisme de formation avec lequel vous ferez la formation. N’hésitez pas à contacter les organismes et à demander toutes les informations utiles. On vous remettra un devis que vous devrez conserver car vous en aurez besoin pour la suite.

Dans un second temps, un organisme de financement, actuellement dénommé OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agrée) va vérifier votre dossier et voir si votre projet peut être pris en charge en utilisant vos droits à la formation. C’est ce même organisme qui entrera en contact avec votre organisme de formation pour lui verser le paiement.

A partir de décembre 2019, cette liste sera supprimée et la procédure d’inscription sera modifiée. Il sera alors possible aux salariés de télécharger une application CPF, ou de se rendre sur le nouveau site CPF, pour choisir, s’inscrire et payer une formation directement et sans intermédiaires. Les avantages annoncés par le Ministère du travail :

  • rapidité : réponse en 48 des organismes de formation
  • flexibilité : le demandeur pourra annuler sa formation jusqu’à 7 jours avant le début de celle-ci, sans que son compte CPF ne soit débité. Au delà des 7 jours, le CPF sera débité et les éventuels restes à charge ne seront pas remboursés.
  • tranquillité : si l’organisme annule la formation, le CPF du demandeur ne sera pas débité et il sera intégralement remboursé de l’éventuel reste à charge
  • garantie d’exécution : le demandeur et l’organisme de formation devront tous deux confirmer le bon déroulement de la formation. L’organisme confirmera l’assiduité de l’apprenant. Le demandeur confirmera l’exécution de la formation pour déclencher le paiement
  • surveillance : les organismes de formation seront surveillés quand au respect des exigences de service (réponses aux demandes, déclaration d’entrée et sortie des stagiaires…). Des sanctions sont prévues en cas de manquements. Les stagiaires pourront aussi se voir retirer l’accès au CPF en cas ne non présentation à une formation, oubli d’annulation…

La procédure décrite ci-dessous est toujours valable mais est amenée à évoluer avec la nouvelle application CPF. Nous vous en parlerons dans un prochain article.

Instructions détaillées pour envoyer une demande CPF avec Intercountry

arrow_drop_down_circle


Instructions (1.1)


Allez sur le site CPF et cliquez sur l’icône
« connexion ».

Créez votre espace en remplissant le formulaire.

Image

Instructions (2.1)


Une fois connecté, rendez-vous sur l’espace « Ma
formation ».

Image

Instructions (2.2)


Cliquez sur « Je recerche une formation ».

Image

Instructions (2.3)


Sélectionnez votre situation professionnelle.

Image

Instructions (2.4)


Indiquez le code postal de votre employeur.

Image

Instructions (2.5)


Indiquez le code APE de votre employeur.

Image

Instructions (2.6)


Indiquez le code CPF de la formation souhaitée.

TOEIC: 131204
BULATS: 131205

Image

Instructions (2.7)


Cliquez sur choisir cette formation.

Image

Instructions (3.1)


Validez votre sélection.

Image

Instructions (3.2)


Renseignez les caractéristiques de votre formation.

Image

Instructions (3.3)


Une fois la formation renseignée, vous pouvez transmettre votre demande.

Image